Vous êtes très nombreux à caresser l’espoir qu’un jour vous pourriez vivre de la photo. Et pourquoi pas? Beaucoup de photographes en vivent déjà, alors pourquoi est-ce que vous ne pourriez pas y arriver vous aussi? Je vais vous dire un secret : C’est possible! Mais comment?
Vous voulez un scoop? Ça ne dépend pas forcément de la qualité de vos photos…

Cet article est inspiré d’une conversation que j’ai eut cette semaine avec l’une d’entre vous, qui se demandait si c’est vraiment possible de vivre de ses photos. Elle était dans une très grosse periode de doute et de questionnement. Ma réponse est clair: oui! C’est possible. Si j’y suis arrivé c’est que c’est forcément possible, puisque lorsque je me suis lancée je partais de zéro comme vous et que aujourd’hui 3 ans plus tard, mes revenus annuels sont plutôt satisfaisant! Mais attention, Rome ne s’est pas crée en un jour, la patiente tu apprendras petit Padawan, et la force tu connaitras!

 

I – Pour vivre de la photo : Cultivez votre image de marque

L’image de marque est je pense le point clef dans votre démarche de devenir professionnel. Vous devez la façonner dès maintenant, avant même votre lancement officiel. Votre client n’appelle pas un prestataire de service, il vous appelle vous! Un artiste, un passionné, un personnage qu’il suit sur internet avec intérêt, quelqu’un qu’il admire pourquoi pas! Vous n’êtes pas qu’un photographe à ses yeux, vous êtes le garants de sa satisfaction. Et cela, c’est votre image de marque qui fera que le client vous choisira vous et pas un autre.

Forcément lorsque l’on parle d’image de marque, on pense tout de suite à l’exemple « Apple ». C’est fou ce que les gens sont prêt à payer pour un téléphone à la pomme coquée. Cela est dut à la qualité du téléphone certes, mais surtout à l’image de marque de la société. Les commerciaux ont été excellents! Cela peut se transposer à n’importe quelle société, y compris à la photo.

II – Pour vivre de la photo : Devenez spécialiste

Il est essentiel d’avoir une spécialité, on ne peut pas tout faire et bien! C’est impossible! Évidement c’est bien de se diversifier et de proposer plusieurs services à vos clients, mais vous devez être spécialiste dans votre domaine. Consacrer vous à ce pour quoi vous êtes doué naturellement et creuser, travailler au point d’avoir une connaissance aigu dans ce domaine. Encore une fois être spécialiste ne pourra qu’améliorer votre image de marque, et surtout vous permettra de pratiquer des prix raisonnables, des prix qui vous permettront de vivre! 

 

II – Pour vivre de la photo : Cultivez votre relation clientèle

Non, vivre de la photo ne dépend pas que de la qualité de vos photos puisqu’il y a un élément autre qui entre en jeu: Vos clients.

Évidement vous devez travailler la qualité de vos photos, l’améliorer, la faire évoluer en permanence, mais ne vous en faites pas, votre passion s’en chargera! Mais ce n’est pas la qualité de vos photos qui fera de vous quelqu’un que l’on recommande.

J’ai eut de nombreux témoignages de parents au fur et à mesure de mes rencontres qui avaient fait appel à un photographe nouveau-né qui leur avait fait de magnifiques photos, et pourtant elle n’ont pas voulu faire les photos du deuxième bébé avec elle et ne l’ont jamais recommandé non plus. Pourquoi? Le feeling! Cette photographe les avait mal reçue, pas très bien accueillit, une politesse à la limite de l’acceptable, et une relation client désastreuse. Donc lorsque vient le moment de lui donner le bébé, forcément la maman n’était pas en confiance… Bon là c’est le cas extrême… Mais si vous avez le choix entre deux supers restaurants, les deux ont la même qualité, vous irez forcément dans celui ou vous avez été le mieux accueillit la dernière fois… Et vous serez même prêt à payer un peu plus cher pour celui là.

Mais en ce qui concerne les nouveau-né, cela va même au delà. Pour vous recommander à leurs amis, vos clients doivent être enchantés. C’est aussi eux qui vous donneront de beaux retours, de beaux témoignages que vous pourrez partager sur les réseaux sociaux et sur votre site internet. La meilleur pub et la meilleur façon de cultiver votre image de marque, c’est vos clients. Alors chouchoutez-les!

 

III – Pour vivre de la photo : Cultivez les réseaux sociaux

Attention, les réseaux sociaux peuvent être vos amis ou vos ennemis. Un commentaire négatif d’un client sur votre page pourrait bien détruire tous vos efforts (d’où l’importance du point précédent). Mais il ne s’agit pas que de cela. Les réseaux sociaux sont un merveilleux moyen de cultiver votre image de marque, et de façonner un personnage qui donnera envie, voir qui fera rêver vos clients. Mais attention, j’ai deux règles de bases que je m’impose quoi qu’il arrive pour mes posts sur internet :

1/ Ne jamais me plaindre! Bah non, je vis un rêve éveillé, vivre de ma passion dans un cadre de vie que j’adore, il serait mal venu de me plaindre. Et surtout n’oubliez pas : Votre rôle est de faire rêver… Donc ce qui ne va pas, oubliez-le! Non seulement cela vous fera du bien de ne pas focaliser dessus mais surtout ainsi vous cultiver aussi votre image de marque. Sur votre page, il n’y a que du positif, que de bonnes ondes.

2/ Ne JAMAIS, au grand JAMAIS parler d’un conflit ou d’un problème que vous auriez pu avoir avec un client! Si vous le faites, bien entendu vous allez recevoir des messages de soutient de vos amis qui vous réconforterons dans votre égo, mais pensez à l’effet que cela peut avoir sur vos clients potentiels : « Elle a des conflits client, et en plus elle les étale en public! » Non seulement, c’est admettre que vos clients ne sont pas contents, mais en plus c’est l’assumer en pensant que vous n’avez rien à vous reprocher. Dans un conflit, il y a toujours une part de responsabilité pour le photographe, ne pas l’admettre s’est se voiler la face. Si conflit il y a, alors c’est à vous de le gérer en bon professionnel et de vous assurer que votre client changera d’avis grâce à ce que vous mettrez en place pour garantir sa satisfaction suite à sa plainte (nous verrons cela dans un article dédié. Mon passif de cadre en Hôtellerie m’a largement formé à ce point là!)

 

En conclusion

Vous devez bien entendu travailler vos photos et leur qualité si vous souhaitez en vivre, mais pas que. Si vous souhaitez générer un revenu respectable, vous devrez soit être le meilleur, soit devenir votre propre commercial. Si vous arrivez à être les deux… Alors c’est gagné! Vous serez le roi du pétrole! 😉

 

Cet article vous a plu? Vous aimeriez en avoir d’autres dans ce genre? N’hésitez pas à laissez en commentaire vos impressions et vos remarques!

 

 


3 Replies to “Et si vivre de la photo ne dépendait pas de vos photos?”

  1. Comme dans beaucoup de domaines la différence entre un amateur et un pro n’est pas forcement le talent. C’est avant tout une démarche commerciale. Toi, en plus, tu as le talent donc c’est plus facile 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *